Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

Son engagement politique

Antoinette Fouque (Nouvelobs) se présente avec les radicaux de gauche lors des élections européennes, elle est élue députée européenne entre 1994 et 1999. Au Parlement européen, Antoinette Fouque est vice-présidente de la commission des droits de la femme. L'égalité hommes-femmes est au coeur du mouvement Alliance des Femmes pour la Démocratie.

Antoinette Fouque, Roland Barthes et Monique Wittig

Avec son directeur de thèse Roland Barthes, Antoinette Fouque décroche un DEA. C’est à cette époque qu’elle côtoie Monique Wittig, romancière féministe. A la fin des années soixante, Antoinette Fouque suit les formations de Jacques Lacan. Le saviez-vous ? Elle est la créatrice du cercle Psychanalyse et Politique, l'un des courants du mouvement MLF.

Antoinette Fouque, théoricienne et auteur

Naturellement, Antoinette Fouque a pris part à différents ouvrages collectifs et à de multiples débats. La théoricienne abhorre les "-isme", qui réfèrent à une doctrine. Elle invente par conséquent le mot "féminologie". Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un activisme excessif, il défend la maternité.

Antoinette Fouque, de la cité phocéenne à la capitale

Antoinette Fouque étudie dans un premier temps dans les Bouches-du-Rhône avant de s'installer dans la capitale. Elle se marie alors qu’elle est à l'université. Son enfance se déroule paisiblement tranquille à Marseille. En 1964, Antoinette Fouque devient maman, elle est alors confrontée aux difficultés qu’une femme rencontre lorsqu’elle doit assumer ses rôles d'épouse et de mère alors qu'elle a une profession.

Articles