Entraînement au cyclo-cross

L’effort physique s’est donc poursuivi tout au long de la course et nécessite une forte expression de puissance accompagnée d’un travail cardiaque à un nombre élevé de battements par minute.

Retrouvez dans cette page les informations sur les portes vélo attelage.

Le travail est bien au-delà du seuil anaérobie (identifié comme étant 90 % du seuil cardiaque maximal) et met également à rude épreuve l’épuisement de l’acide lactique accumulé, habituellement identifié comme le seuil lactacide.

Le sang est pompé du cœur pour apporter de l’oxygène aux muscles et éliminer les déchets, de sorte que l’acide lactique passe des cellules au sang, entrant dans la circulation et prenant le nom de lactate. Le lactate est utilisé par le cœur et le foie et est donc éliminé. Malheureusement, l’activité sportive prolongée signifie que le lactate produit est plus élevé que celui qui peut être métabolisé par l’organisme, créant ainsi une accumulation dans le sang. Accumulation qui provoque une fatigue musculaire, qui nécessite un ralentissement ou un arrêt de l’activité, entraînant également l’apparition de crampes.

Essentiellement, le seuil lactacide ou anaérobie indique la limite maximale à l’intérieur de laquelle le corps peut travailler à pleine capacité sans accumulation de lactate dans les muscles. Habituellement, le pourcentage de lactate dans le sang qui peut être éliminé par l’organisme est de 3,9 mmol/l, après quoi il y a accumulation.

Dans la pratique du cyclocross, l’effort physique est presque toujours plus élevé que le seuil lacticide/anaérobie, l’entraînement doit donc viser à améliorer cette caractéristique. Vous pouvez constater par vous-même que les longues randonnées en douceur ne sont pas la meilleure façon de s’entraîner pour une compétition de CX.

Le test peut être effectué dans un laboratoire médical sportif, ou faire une version “maison” mais non moins fiable. Après 20 minutes d’échauffement, essayez de pédaler à l’intensité maximale que vous pouvez supporter pendant 30 minutes d’affilée. Après les 10 premières minutes de pédalage à cette intensité, notez mentalement votre fréquence cardiaque pendant les 20 minutes suivantes, puis faites une moyenne. Enfin, faites une période de récupération de 20 minutes.