Fonctionnement des pistolets de pulvérisation électrostatiques

Les pistolets de pulvérisation électrostatiques chargent les particules de matière lorsqu’elles passent ou entrent en contact avec une électrode pour une efficacité de transfert supérieure.

En recherche de comparatif sur les meilleurs pistolets peintures ? Cliquez ici !

Cette technologie fonde son fonctionnement sur l’attraction de charges électriques de signe opposé. Le matériau est chargé électrostatiquement et passe à travers un champ électrostatique produit entre l’électrode à l’avant du pistolet et un objet mis à la terre. Les particules chargées du matériau sont attirées par l’objet mis à la terre (neutre) et forment un revêtement uniforme. Le matériau chargé s’enroule autour de l’objet, augmentant ainsi la surface revêtue.

Optimisation de l’effet d’enroulement des pistolets de pulvérisation électrostatiques

Grâce à cet effet d'”enroulement”, les pulvérisateurs électrostatiques sont particulièrement adaptés au revêtement de produits tubulaires. De nombreux paramètres déterminent l’efficacité avec laquelle le matériau est enroulé autour de la surface.

Il s’agit notamment


  • La polarité du revêtement
  • Le potentiel de tension du pistolet de pulvérisation
  • La vitesse de l’air dans la cabine de pulvérisation
  • L’efficacité de la mise à la terre

Déterminer le bon revêtement

Pour déterminer le bon revêtement à utiliser dans un pistolet électrostatique, il faut tenir compte de sa “résistivité”. Les matériaux, solvants et réducteurs utilisés dans la fabrication des revêtements déterminent la résistivité du revêtement. La résistivité peut être mesurée à l’aide d’une sonde de mesure de peinture qui mesure le mégohm/centimètre de résistance. Les meilleurs résultats électrostatiques sont obtenus lorsque la résistivité du revêtement est comprise entre 25 et 50 mégohms par centimètre. Généralement, la meilleure solution est d’exiger du fabricant qu’il formule la peinture pour utilisation électrostatique.