Les avantages du tennis

Le tennis est l’un des sports les plus populaires dans notre pays. Quels sont les mérites et les contre-indications possibles ? Aujourd’hui, les clubs et les terrains de jeux sur toutes les surfaces, à la portée de tous les budgets,

Retrouvez dans ce site les comparatifs des meilleurs raquettes padel.

sont très répandus. Tenir sa raquette et courir après une balle, au moins une heure, pendant trois jours par semaine est la “dose” recommandée pour les quadragénaires qui veulent garder la forme tout en s’amusant, sans en faire trop. Le plus jeune peut doubler : deux heures pour trois séances par semaine.

Parce qu’il s’agit d’un sport de plein air (à l’exclusion des courts intérieurs), pour le plaisir de défier un contre un, car il favorise la socialisation. les entraînements sont durs, fatigants et, avec une application sérieuse, permettent une amélioration continue. Le tennis est un sport exigeant qui exige de grandes compétences techniques, de l’endurance, de la vitesse de mouvement, de la concentration, mais surtout un entraînement adéquat. Il se pratique à un niveau compétitif, comme un vrai sport, ou pour garder la forme et rompre la monotonie d’une journée de travail, en obtenant deux heures de pause au milieu de la journée.

“Le tennis est un sport complet car il améliore l’adaptation cardiovasculaire à l’endurance, la fatigue et améliore la musculature et le travail physiologique des articulations. D’un point de vue mental, il faut beaucoup de volonté. Il peut se pratiquer de 6 à 80 ans. Les plus jeunes adaptent au maximum leurs capacités psychophysiques ; les personnes âgées peuvent graduer leur résistance en fonction de l’intensité de l’effort requis, à condition qu’il y ait – en amont – une préparation physique générale adéquate. Il est fondamental, dans tous les cas, de posséder et de développer une bonne facilité de course, exempte de défauts”.

Mais est-il vrai que le tennis est un sport asymétrique ? “D’une certaine façon, ça l’est. Mais c’est pour dissiper le cliché que le tennis ne développe qu’une partie du corps, comme sport asymétrique. Si l’entraînement de base et la préparation sont terminés et si le garçon a déjà 14 ans, il pourra développer un physique parfaitement harmonieux : les épaules et les bras du jeune joueur de tennis seront symétriques. Ce ne sera pas le cas dans le cas d’un début de compétition plus précoce de cette activité : de nombreux joueurs de tennis célèbres, comme on le sait, ont un bras plus long que l’autre.

Contre-indications du tennis “C’est certainement un sport asymétrique – La contre-indication la plus importante, chez les personnes plus jeunes, est la présence d’une scoliose sévère de la colonne vertébrale, mais elle peut être pratiquée en toute sécurité en cas de scoliose courte. Les cardiopathes, par contre, peuvent continuer à tenir leur raquette, mais avec un rythme doux, c’est-à-dire sans compétition, et dans ce cas, cela devient un complément à la réhabilitation. Toujours, cependant, seulement après avoir subi un contrôle spécialisé minutieux : jouer au tennis, en fait, est une activité complémentaire dans la thérapie de rééducation.

Manger des fruits avant un match ou une leçon – la digestion sera plus rapide. Manger, au contraire, avec des pâtes et de la viande peut créer
“problèmes digestifs à la veille d’une compétition.”

Le tennis est une activité qui fait transpirer beaucoup, causant beaucoup de pertes de fluides et de sels minéraux. Pendant l’exercice, donc, le bon choix est d’hydrater beaucoup en buvant de l’eau non gazeuse et non froide. Ensuite, c’est une bonne idée de prendre des suppléments, qui seront très utiles pour la récupération ultérieure de l’énergie.